Vincent Brévart

Vincent Brévart

Maladie de Huntington English

  Accueil     Sommaire  

Page précédente  Page suivante

Mon état actuel : Octobre 2018

Bas de la page

Commençons par le plus réjouissant : je vais toujours très bien ! Mes mouvements n'apparaissent plus qu'épisodiquement, beaucoup plus faibles qu'en 2009, et presque toujours en liaison avec un événement particulier (voir les pages suivantes). J'ai depuis Décembre 2015 des acouphènes pulsatiles à l'oreille gauche, avec une perte d'audition de 25%. Mais les différents examens que j'ai passés n'ont rien révélé d'anormal, et je me suis finalement habitué à cette oreille à moitié bouchée. Pour tout le reste, les voyants sont au vert !

Je suis toujours en activité, avec la chance d'avoir de nombreuses heures de loisir dont je profite au maximum. J'ai sorti cette année une version majeure de mes quatre logiciels de jeux de cartes, avec beaucoup de travail derrière (environ 35 heures de programmation par semaine). Mes capacités de réflexion, de mémoire et de concentration sont toujours optimales, et mon moral est excellent. Quant à mes capacités physiques, je fais chaque semaine un total de 4 à 5 heures de balades en VTT, 2 heures de musculation légère et 3 kilomètres de nage tranquille à la piscine (jambes, bras, quatre nages). Que demander de plus ?

 

Pas étonnant alors que mes vacances d'été se soient très bien passées, comme le raconte la petite carte postale ci-dessous :

Juillet 2018 - 63 ans
C'est dans le Golfe du Morbihan, exactement à Séné au sud de Vannes, que j'ai cette année posé mes valises dans un charmant petit camping au beau milieu des pâturages. Le soleil a brillé pendant tout mon séjour, et j'en ai profité pour sillonner presque tous les chemins de la région. Les sentiers côtiers autour de l'anse de Séné, d'un côté jusqu'à Conleau et de l'autre jusqu'à Port-Anna, sans oublier la réserve naturelle des Marais de Séné. Et bien sûr tous les circuits vélo de la presqu'île de Rhuys, auxquels j'ai pu facilement accéder grâce au Petit Passeur qui tous les jours me faisait traverser le chenal de Montsarrac à Saint-Armel. Que de jolies petites routes et chemins, parfaitement plats, souvent bordés de hauts talus aux chênes centenaires qui me donnaient l'impression de constamment me promener en forêt ! Juillet 2018 n°1
Juillet 2018 n°2

Château de Suscinio

Dernière mise à jour de cette page : Octobre 2018
Prochaine mise à jour : Décembre 2019

Page suivante :

Quelques photos de vacances

Si vous avez déjà vu ces photos, passez à la page :

Mes tout premiers symptômes

Et ne manquez pas la folle histoire de :

Mon test génétique